SHOP THE TREND

Définition des types de flux logistiques

1.Définition des types de flux logistiques

a)Livraison directe

b)Plate-forme centrale de distribution :

  • K niveau des stocks
  • J taux de remplissage des véhicules de livraison

c)Plates –formes décentralisées dans une région

  • = proches du client "K coût du transport aval
  • MAIS J coût du transport amont & du stock (même produit dans plusieurs stocks)

d)Réseau multi-échelon de plates-formes

e)Cross-docking

  • baisse délais de livraison
  • baisse niveaux de stock
  • MAIS attention coordination

Cross-docking 1 : fournisseurs : palettes * clients : palettes

Cross-docking 2 : éclatement des palettes

Produits pour cross-docking :

  • Demande prévisible * équilibre entrées-sorties
  • Demande élevée * camions pleins
  • Manutention facile
  • Contrôle de qualité à la réception : faible
  • Pré-allocation à un magasin X
  • Produits frais / ultra-frais car livraison rapide

l'internet physique

  • Définition :

 

  • Objectif : "mutualiser les flux afin d’augmenter le taux de remplissage des poids lourds et donc diminuer les émissions de gaz à effet de serre."
  • Conditions :
  • "Dans la philosophie PI, les marchandises sont encapsulées dans des containers modulaires totalement standardisés, réutilisables ou recyclables, connectés voire intelligents, appelés PI-containers.

En pratique ces conteneurs sont des unités de manutention logistique actives au sens où elles sont capables de faire circuler toutes les informations nécessaires à la traçabilité et à la gestion dynamique des produits concernés.

  • L’objectif ultime est que ces conteneurs soient manipulés, entreposés et expédiés via des infrastructures logistiques (PI-Hubs) organisées à la manière de l’Internet avec ses routeurs. Le PI préconise pour ce faire de standardiser et d’optimiser au maximum la modularité de ces conteneurs. "
  • Protocole standardisé pour tous les acteurs d'un réseau logistique.

2.Définition de la localisation des plates-formes logistiques

  • Distance de transport
  • Infrastructures de transport
  • Proximité de clients ou fournisseurs

Définition du modèle de pilotage des stocks et des flux de produits

  • Flux poussés

"Chaque personne sur une chaine de production va pousser le travail qu’il fait à la personne suivante avec comme seule contrainte de ne prendre du travail que s'il y en a de disponible pour lui. On appelle cela du flux poussé.

Prenons un exemple simple, un fast-food qui veut vendre des sandwichs à ses clients. On aura une chaîne de production comme dans une usine pour aller de la cuisson des éléments à la vente du sandwich.

Nous avons dans notre chaîne 3 étapes mais qui ne prennent pas toujours le même temps. Dans le cas présent de flux poussé, on se retrouve avec un grand nombre de sandwichs en attente en étape 2.

Vu le délai de 5 minutes pour la vente du sandwich, vous imaginez que nous aurons le même souci de stockage en étape 3 vu que le délai de vente est encore plus grand que le délai de l’assemblage du sandwich.

Si on décide de voir ce que donnerait la suite de cette chaîne de production, vous verrez que le sandwich mettrait trop de temps pour arriver jusqu’au client et que ce dernier serait froid dans les mains de celui-ci. Et ce phénomène sera de plus en plus vrai en avançant dans le temps.

Vous l’aurez compris nous sommes dans une situation peu efficace. On ne pourra pas stocker indéfiniment. Et si on désire faire plaisir à nos clients, nous serons obligés de jeter ou de recuire des sandwichs.

Nous allons avoir beaucoup de pertes et cela va nous coûter de l’argent."

 

  • Flux tirés

faire les chose a la demande. 

En effet le cuisinier ne fera la cuisson qu’au moment où il y aura de la demande. Sur la deuxième phase, nous aurons ceci :

"Nous décidons donc de mettre en place un modèle qui permettra de combler le dernier souci que nous avons rencontré : l’attente plus longue du client. Nous allons donc nous autoriser d’avoir un stock intermédiaire entre chaque étape.

Cette fois notre cuisinier commencera à cuire les éléments du sandwich dès qu’il n’y aura pas 1 stock d’avance dans la phase suivante de la chaîne de production.

Maintenant, je dirais quand même qu’il y a un petit défaut qui apparait dans notre chaîne ; le sandwich sera peut-être légèrement moins chaud avec cette méthode. C’est du détail me direz-vous, mais dans le monde de l’agilité, on veut un client totalement satisfait.

 

Flux tiré avec stock intermédiaire au délai contrôlé

Nous allons donc lancer la cuisson uniquement au moment voulu pour optimiser au maximum la chaîne de production.

Le sandwich arrivera exactement au même moment dans les mains du client mais il sera commencé 4 minutes plus tard. On aura beaucoup plus de chances que le sandwich soit bien chaud et que notre client soit vraiment satisfait. [...]"

NB : flux tendus : "Il s'agit de réduire à zéro les stocks de matières premières et de produits finis pour réduire les coûts et minimiser les délais... possible par un acheminement régulier des marchandises en amont et en aval de la production. Pour pratiquer le flux tendu, il faut mettre en place une coordination parfaite entre les différents acteurs, professionnels des achats, de la logistique, de la production et de la vente. " 

*Définir la stratégie de production :

  • Fabrication sur stock : MTS = Make to Forecast ) prévisions possibles !
  • Conditionnement à la commande = Package to Order : seule ¹ : emballage
  • Assemblage / finition à la commande = Assemble/Finish to Order = ATO

*Stockage produits semi-finis (si grand nombre d'accessoires ou options)

*Différenciation retardée (Postponement) : standardisation maximale – personnalisation finale

  • Fabrication à la commande = Make to Order (MTO)/ Build to Order (BTO)

* Composants standard & composants spécifiques

  • Conception à la commande = Engineering to Order (ETO)

*Composants spécifiques*

  • Stock de découplage : fabrications poussées / fabrications tirées